L'assurance soins dentaires en Belgique

L'assurance soins dentaires en Belgique

Les membres de votre famille et vous-même allez au moins une fois par an chez le dentiste, car il est essentiel d'avoir une dentition soignée et en bonne santé. Normalement, chaque ménage belge est affilié à une mutuelle au choix et une partie des visites et des soins dentaires sont remboursés par l'assurance maladie obligatoire. Malheureusement, il existe aussi des soins pour lesquels l'intervention est très limitée, voire inexistante ! Cela peut alors parfois vous coûter très cher ! Si vous ou l'un de vos enfants avez besoin d'un appareil, l'assurance maladie n'intervient que pour un montant limité et jusqu'à un certain âge. Ou s'il vous faut un traitement du canal radiculaire ou, dans le pire des cas, si le dentiste doit vous arracher la dent... pour la remplacer ensuite par une prothèse dentaire (un implant)... Vous avez dans ce cas tout intérêt à avoir une assurance soins dentaires complémentaire, afin d'éviter toute mauvaise surprise après une petite visite chez le dentiste !

Comparer la prime de l'assurance soins dentaires

Qu'est-ce qu'une assurance soins dentaires ? Pourquoi devriez-vous souscrire une assurance soins dentaires ?

Une assurance soins dentaires est une assurance que vous pouvez contracter pour les membres de votre famille et vous-même comme complément à votre assurance maladie. Comme mentionné précédemment, la loi stipule qu’en Belgique, tout le monde doit avoir une assurance maladie auprès d'une mutuelle au choix, mais cette assurance maladie légale ne couvre pas tous les traitements et ne propose qu'une intervention limitée (environ 57 % - chiffres OCDE dentisterie 2012). Pour éviter d'avoir à débourser une forte somme à l'improviste, vous avez tout intérêt à souscrire une assurance soins dentaires complémentaire. Elle intervient en effet pour les soins qui ne sont pas couverts par votre assurance maladie et propose même une intervention supplémentaire pour les soins bucco-dentaires qui ne sont que partiellement remboursés par votre assurance maladie.

Quelques exemples de soins bucco-dentaires pour lesquels vous ne bénéficiez que d'une intervention limitée ou d'aucune de la part de l'assurance maladie obligatoire.

Exemple 1 : Lors de la visite de contrôle annuelle, votre dentiste constate que l'une de vos molaires est mal en point. La première solution qui vous est proposée est un traitement du canal radiculaire, pour lequel l'assurance maladie n'intervient que partiellement. Après un certain temps, il s'avère que votre dent ne va toujours pas mieux... Vous avez mal à cause de l'inflammation, si bien que la seule solution est de vous arracher la dent le plus rapidement possible ! Dans ce cas, l'assurance maladie obligatoire ne prévoit aucune intervention. Si vous choisissez ensuite de remplacer cette dent par une prothèse dentaire comme par exemple un implant, un bridge ou une couronne, la mutuelle n'interviendra pas non plus. La facture peut alors être salée, il est ici question de quelques centaines à un millier d'euros. Si vous avez souscrit une assurance soins dentaires complémentaire chez DKV, par exemple, vous bénéficierez alors d'une intervention de 80 % pour ce traitement.

Exemple 2 : Votre fils ou votre fille a besoin d'un appareil. Que l'orthodontiste opte pour un appareil de nuit ou pour des plaquettes, les deux traitements ne sont pas donnés et peuvent aller jusqu'à plusieurs milliers d’euros. Comme votre mutuelle n'offre qu'une intervention limitée, vous aurez encore une coquette somme à payer, sauf si vous avez souscrit une assurance soins dentaires complémentaire !

Quand pouvez-vous y faire appel et quelles couvertures offre-elle ?

Vous pouvez faire appel à l'assurance soins dentaires pour tous les soins dentaires pour lesquels votre assurance maladie obligatoire n'intervient que partiellement ou pas du tout. Quelle que soit la compagnie auprès de laquelle vous souscrivez votre assurance soins dentaires complémentaire, les traitements suivants sont couverts (après ou sans l'intervention de l'assurance maladie obligatoire) :

  • Soins conservateurs. Rentre dans cette catégorie une visite chez le dentiste au cours de laquelle il élimine le tartre (ou plaque dentaire), soigne une carie, effectue un traitement du canal radiculaire (= dévitaliser votre dent) ou vous arrache la dent dans le pire des cas.
  • Prothèses dentaires (= restauration prothétique). En font partie les prothèses suivantes, en remplacement de votre(vos) dent(s) : un implant, un bridge, une couronne,...
  • Traitements de parodontie. Ce sont les traitements spécialisés pour les gencives, la mâchoire, le tissu de soutien des dents, les dents qui se déchaussent,...
  • Orthodontie (appareils, plaquettes,...) pour les enfants et les adultes. Ce traitement peut vous coûter les yeux de la tête et pour les adultes, aucune intervention n'est prévue alors qu'ils ont eux aussi droit à avoir des dents bien droites !

Études comparatives de DKV concernant l'assurance soins dentaires

Nous vous offrons ici la possibilité de déjà comparer les différentes couvertures et les délais de carence de différentes assurances soins dentaires. Le menu déroulant ci-dessous vous permet de comparer les assurances soins dentaires de DKV à celles d'autres assureurs. Enfin, vous pouvez également comparer entre elles les assurances soins dentaires de DKV, à savoir le Plan Soins Dentaires et DKV Smile. Calculez sans engagement la prime de votre assurance soins dentaires chez DKV !

Comparez ici les couvertures, etc. de DKV à celles d'autres assureurs :