Assurance obsèques

Assurance obsèques en Belgique

Le sujet n’est pas vraiment agréable, mais il mérite cependant que l’on s’y attarde. Chaque jour, quelqu’un est confronté au décès d’un proche, d’un ami ou d’une amie suite à un accident, une maladie ou une mort naturelle. C’est précisément pour cette raison qu’il importe de définir vos propres désirs lorsque sonnera votre dernière heure. Voulez-vous être inhumé ou préférez-vous être incinéré ? Quel habillage sonore est indispensable en ce jour de recueillement...? Saviez-vous que les obsèques peuvent en moyenne coûter jusqu’à € 5.000 ? En souscrivant une assurance obsèques, vous épargnez à vos proches les tracas financiers. Tout peut être réglé selon vos désirs jusque dans les moindres détails.

Qu’est-ce qu’une assurance obsèques ?

Une assurance obsèques, ou assurance funérailles, est une assurance qui vous permet de déterminer vous-même le montant que vous souhaitez assurer (= capital assuré) en vue de votre décès. Ce montant est versé au(x) bénéficiaire(s) que vous avez mentionné(s) dans votre assurance obsèques. Certains assureurs remboursent le montant sur la base de factures relatives à l’inhumation ou à la crémation. Ces factures peuvent aussi être directement payées à l’entrepreneur de pompes funèbres. Les frais de votre inhumation ou crémation sont alors (entièrement) couverts sur la base du montant que vous avez assuré. En Belgique, un enterrement (inhumation ou incinération) coûte en moyenne de € 3.000 à € 5.000. Autrement dit, mieux vaut assurer un montant suffisant afin d’épargner à vos proches les soucis et les frais inhérents à un enterrement.

Tout comme pour d’autres assurances, l’assurance obsèques vous permet également de choisir entre un paiement mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel de la prime. Vous payez alors une prime jusqu’à un certain âge ou pendant une certaine période (par ex. 10 - 15 ans). Les assureurs vous offrent en outre la possibilité de payer le montant en une fois (= un prix d’achat unique), à vous de choisir ! Attention : il peut exister des différences entre les assureurs en termes de paiement de la prime et de la durée de celui-ci. A ce sujet, consultez les conditions générales de votre assureur.

Pourquoi souscrire une assurance obsèques ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, une assurance obsèques est vivement recommandée car elle couvre les frais de vos funérailles et épargne ainsi à vos proches les tracas liés au coût de votre inhumation ou incinération. Mais plusieurs autres raisons pourraient également vous inciter à souscrire une assurance obsèques ou une assurance funérailles.

Passons en revue un certain nombre d’avantages :

  • Vous êtes couvert à vie, et ce dès le premier paiement de votre prime.
  • Les frais de votre inhumation ou incinération sont couverts à concurrence du capital assuré. Le montant versé à vos proches correspond au montant que vous avez assuré (= capital assuré).
  • Vos enfants ne sont pas automatiquement couverts par votre assurance obsèques. Il existe cependant des assurances obsèques, comme par exemple celles de Corona Direct et de DELA, qui couvrent automatiquement vos enfants jusqu’à 18 ans. Il vous suffit simplement de communiquer les données les concernant. Si votre famille venait à s’agrandir par la suite, n’oubliez pas d’en avertir votre assureur. Pour de plus amples informations, le mieux est de consulter les conditions générales de l’assureur de votre choix.
  • Certaines assurances obsèques couvrent également le rapatriement. Cela signifie que si vous décédez à l’étranger, les frais de rapatriement vers la Belgique sont remboursés jusqu’à un certain montant. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans les conditions générales des différents assureurs proposant une assurance obsèques.
  • Certains assureurs (comme DELA, par exemple) partagent les bénéfices de la compagnie avec les assurés. Cela signifie que le montant assuré augmente en raison de la participation aux bénéfices, sans que cette augmentation ne soit contrebalancée par une hausse de la prime. S’il est effectivement question d’une participation aux bénéfices, elle fait généralement l’objet d’un plan ad hoc. Pour de plus amples informations à ce sujet, le mieux est de prendre contact avec l’assureur afin de savoir s’il prévoit une participation aux bénéfices.
  • Il se peut que l’assureur offre un service supplémentaire : le testament numérique et les formalités après funérailles. A l’heure actuelle, il n’y a qu’un seul assureur à le proposer sur le marché belge, à savoir DELA. Le testament numérique permet à chacun de consigner ses souhaits funéraires. Vous pouvez ainsi exprimer votre choix concernant la musique, les textes, les fleurs et/ou d’autres aspects de vos funérailles. Vous pouvez envoyer ces souhaits à votre propre adresse e-mail et les imprimer, même si vous n’avez pas d’assurance obsèques chez DELA. Il s’agit d’un service gratuit que l’assureur offre à tout le monde. A votre décès, vos proches et l’entrepreneur de pompes funèbres disposeront ainsi d’un fil rouge pour organiser vos funérailles selon vos désirs. Veillez à informer vos proches de l’endroit où ils peuvent trouver ce testament. Enfin, DELA propose également une assistance formalités après les funérailles. Dans ce cas, un conseiller accompagnera personnellement vos proches lors de votre décès. Il les informera au sujet de toutes les démarches à effectuer, comme par exemple avertir les autorités compétentes, remplir les documents financiers...

Quand pouvez-vous souscrire une assurance obsèques ?

Vous pouvez en fait souscrire une assurance obsèques à tout moment. La seule chose dont vous devez tenir compte sont les différents âges d’entrée d’un assureur à l’autre. Chez la plupart des assureurs, vous ne pouvez pas y souscrire avant 18 ans. Il se peut que vous soyez couvert par l’assurance obsèques de vos parents mais, comme précisé précédemment, les enfants ne sont pas automatiquement repris dans l’assurance funérailles (cela varie d’un assureur à l’autre).

Les assureurs ont également défini un âge limite (par exemple 69 ou 75 ans) pour souscrire une assurance obsèques. Vous ne pouvez donc plus souscrire d’assurance après un certain âge. Comme l’âge limite diffère d’un assureur à l’autre, nous vous conseillons de contacter votre assureur lui-même.

Acceptation possible sur la base d’une déclaration de bonne santé ou d’un questionnaire médical

La plupart des assureurs (comme DELA, par exemple) vous demandent de remplir une déclaration de bonne santé et si nécessaire un questionnaire médical, afin de pouvoir souscrire une assurance obsèques. La prime peut être adaptée ou un stage d’attente vous être imposé sur la base de votre état de santé. En cas de stage d’attente, vous n’êtes pas couvert si vous décédez suite à une maladie ou une cause naturelle. L’assuré n’est entièrement couvert et l’intégralité du capital assuré n’est versée au(x) bénéficiaire(s) que si la mort résulte d’un accident.

Certains assureurs (comme Corona Direct, par exemple) n’appliquent pas cette règle. Vous ne devez donc pas remplir de déclaration de bonne santé ni fournir un questionnaire médical pour être accepté. L’assureur impose toutefois un stage d’attente de 2 ans par exemple, durant lequel seul le décès suite à un accident est entièrement couvert. Un décès suite à une maladie ou une mort naturelle n’est couvert que pour un certain montant. Vous trouverez de plus amples informations concernant les couvertures pendant un stage d’attente dans les conditions générales de l’assureur.

Comment le capital assuré est-il versé au(x) bénéficiaire(s) ?

La plupart des assureurs versent le montant total que vous avez assuré (= le capital assuré) directement au(x) bénéficiaire(s). Ce capital assuré leur permet de payer les frais liés à l’inhumation ou à l’incinération.

Certains assureurs paient le montant assuré sur la base de factures relatives à l’inhumation ou à l’incinération. Ces factures peuvent également être directement payées à l’entrepreneur de pompes funèbres (comme par exemple chez DELA), afin que les proches n’aient pas à avancer ces montants. Si les proches n’ont toujours pas envoyé de factures à l’assureur aprés une certaine période (dans les 3 mois, par exemple), certains assureurs versent alors l’intégralité du montant assuré au(x) bénéficiaire(s) afin de rembourser les frais inhérents à l’inhumation ou à l’incinération.

Assurez un capital suffisant, mais pas trop non plus.
Lorsque vous souscrivez une assurance obsèques, il est important d’assurer un capital suffisant afin que vos proches ne doivent pas supporter le coût de l’inhumation ou de la crémation. Mais sans pour autant assurer un montant trop élevé...

Quelques exemples pour y voir plus clair :
Frais funéraires = capital assuré : le capital assuré est alors intégralement versé au(x) bénéficiaire(s), directement ou sur la base des factures fournies. Vos proches n’ont donc absolument rien à payer pour votre inhumation ou votre crémation.
Frais funéraires < capital assuré : le capital assuré est également intégralement versé au(x) bénéficiaire(s) (directement ou sur la base des factures fournies). S’il existe un montant résiduel (après paiement de tous les frais funéraires), les proches auront alors une taxe à payer sur ledit montant.

Comment faire pour résilier votre assurance obsèques ?

Tout comme pour n’importe quelle autre assurance, vous devez en avertir votre assureur par écrit. La seule différence avec les autres assurances est que cette résiliation peut se faire à n’importe quel moment.

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Si vous résiliez votre assurance obsèques dans les 30 jours après réception de la demande de police signée par votre assureur, cela ne vous coûte rien. Si vous la résiliez après 30 jours, vous payez alors une indemnité de rachat. L’assureur vous verse alors une valeur de rachat, sauf si les frais liés à la résiliation de votre contrat sont supérieurs aux primes que vous avez payées. Pour déterminer la valeur de rachat, les assureurs appliquent la règle suivante : Valeur de rachat = valeur théorique(*) - indemnité de rachat(**).

Prenons un exemple concret : Vous payez € 75 par mois et vous résiliez votre assurance obsèques après 3 mois. On calcule alors le total des primes payées, duquel on déduit un montant garantissant la période durant laquelle vous étiez couvert (= valeur théorique). Après quoi, vous devez encore payer une indemnité de rachat sur ce montant. Il peut s’agir d’un certain pourcentage ou d’une somme précise, comme stipulé par la loi. Selon le montant minimum qui a été versé (= valeur de rachat), il se peut que vous soyez dispensé d’une indemnité de rachat. Il est alors mis fin à votre contrat, et vous n’ayez à payer.

(*)Valeur théorique = les primes que vous avez payées (= la réserve constituée) moins la valeur calculée des risques pour la période durant laquelle vous étiez couvert.

(**)Indemnité de rachat = 5 % de la valeur de rachat théorique ou un montant bien précis. Cela varie d’un assureur à l’autre.

Vous désirez un complément d’information concernant la valeur de rachat théorique et l’indemnité de rachat ? Nous vous conseillons dans ce cas de consulter les conditions générales de votre assureur. Vous y trouverez quelle indemnité de rachat minimum votre assureur applique.

Calculez et comparez les primes de l’assurance obsèques !

Calculez immédiatement en ligne la prime de votre assurance obsèques ou funérailles. Vous indiquez vous-même le montant que vous souhaitez assurer pour votre inhumation ou votre incinération.

 

 
Epargner sur