Astuces black-out

Astuces black-out

Panne de courant, pénurie d’électricité, black-out ou encore coupure de courant : tous ces termes surgissent régulièrement dans les médias. En 2015 et 2016 notamment, on annonçait de toute part que le risque de se retrouver sans électricité dans certaines régions et rues de Belgique n’était pas négligeable. Mais pourquoi n’y a-t-il pas d’autre solution qu’une coupure de courant temporaire ? Que faire en tant qu’assuré(e) pour éviter les dégâts ?

Vous trouverez ci-dessous les informations suivantes :

Les dégâts causés par un black-out sont-ils assurés ?

Étant donné que c’est en 2014 que nous avons été confrontés pour la première fois à une panne de courant, un black-out forcé, il est d’autant plus difficile pour les différentes compagnies d’assurances d’adopter une position univoque en cas de dommage. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Comment savoir ce qui est couvert ou pas ?

Il est particulièrement important dans ce cadre de parcourir les documents de votre police, les conditions générales et particulières de votre assurance incendie. En règle générale, les dommages compris dans la police incendie ne sont couverts que s’il est question de dommage accidentel. Les médias avancent qu’il doit s’agir d’un accident imprévu provoquant des dégâts. La frontière entre imprévu et prévu est relativement claire ici : le black-out est en principe annoncé (prévu), mais rien n’est moins clair quant à la surtension du réseau. S’il est question d’une tension crête après la coupure de courant, doit-on alors considérer que l’incident est prévu ou pas ?

Normalement, une surtension du réseau électrique est exclue, dans la mesure où l’alimentation serait restaurée progressivement… Mais en cas d’anomalie ? Pouvez-vous faire intervenir votre assureur si vos appareils électriques ont été endommagés par une tension crête ? Les compagnies d’assurances consulteront leurs conditions générales et traiteront les dommages indirects au cas par cas. L’assureur estimera ensuite s’il est question ou non de dommage accidentel et si vous avez agi en bon père de famille. Ce principe est primordial pour les compagnies d’assurances. Vous devez dès lors faire le nécessaire pour éviter les dégâts. Nous vous livrons ci-dessous quelques conseils pour limiter les dommages résultant d’une coupure de courant.

Conseils préventifs

Dans la mesure où la coupure d’électricité a été annoncée, les recommandations suivantes vous aideront à éviter les dégâts :

  • Veillez à ce que tous vos appareils soient correctement éteints. Une coupure soudaine peut entraîner une extinction inappropriée de vos appareils, ce qui peut provoquer des problèmes ultérieurs.
  • Débranchez ensuite vos appareils, de manière à ce qu’ils ne reçoivent pas d’excès de courant lorsqu’il sera rétabli. Il se peut en effet qu’après un black-out, une tension crête traverse le réseau électrique, ce qui pourrait endommager vos appareils électriques. Soyez particulièrement vigilant(e) par rapport à ce phénomène !
  • Éteignez le disjoncteur et remettez les fusibles un par un après la coupure électrique afin de répartir la charge. Évitez en d’autres termes de faire sauter les plombs
  • Faites contrôler le plus vite possible votre système d’alarme par une firme agréée incert si vous possédez un modèle incert dont l’entretien a eu lieu il y a plus d’un an. Vous pourrez ainsi prouver que l’entretien du système d’alarme et de la batterie de secours a été réalisé. En cas de vol, il s’agit d’une des principales conditions générales d’indemnisation. Vous ne possédez pas de système d’alarme incert ? Vous devrez peut-être malgré tout pouvoir démontrer que vous avez agi en bon père de famille en faisant effectuer un contrôle. Vérifiez si votre police incendie comporte une clause sur les alarmes.
  • Laissez la porte de votre réfrigérateur/congélateur fermée. L’interruption électrique ne devrait durer que quelques heures et il est donc pratiquement impossible que votre appareil dégèle si sa porte reste fermée le plus longtemps possible.
  • Faites installer un groupe électrogène par un professionnel ; un raccordement incorrect peut lui aussi endommager vos appareils électriques.

Ma rue sera-t-elle plongée dans le black-out ?

Avez-vous déjà vérifié si votre rue et votre commune sont comprises dans le plan de délestage ? Si vous ne l’avez pas encore fait, vérifiez si elles font partie de l’une des six zones belges concernées. 

Comment rester au courant des coupures temporaires ?

La tranche horaire la plus probable pour une coupure de courant s’étend entre 17h00 et 20h00, puisque c’est à ce moment-là qu’on enregistre des pics de consommation. La demande est alors supérieure à l’offre, et le plan de délestage est annoncé par les ministres de l’Énergie et de l’Économie. Ils prennent cette décision la veille au soir ou le matin même de la coupure de courant. Cette décision est ensuite communiquée à toutes les parties concernées. Normalement, le délestage ne concerne qu’une seule zone à la fois, qui est annoncée dans un bulletin d’information à la radio, à la télévision, sur les réseaux sociaux… Le déroulement précis de la communication dépend de votre commune. Il est donc recommandé de vous informer spontanément auprès de la commune s’il y a de fortes chances pour que votre rue fasse partie de l’une des zones susceptibles d’être délestées du réseau électrique.

À quoi cette pénurie d’électricité est-elle due ?

Comme chacun sait, la pénurie d’électricité est due à notre mode de vie. Pour faire court, nos ressources et matières premières s’épuisent. Vous vous demandez peut-être s’il n’est pas possible d’économiser l’électricité, ou pourquoi nous n’utilisons pas nos sources d’énergie alternatives telles que les énergies renouvelables ?

Outre le fait que la pénurie d’électricité est due à notre mode de vie et à l’épuisement de nos ressources, d’autres facteurs interviennent. L’approvisionnement a été considérablement réduit ces dernières années en raison de l’arrêt de 3 réacteurs majeurs en Belgique, de la fermeture de plusieurs centrales de gaz… N’est-il dès lors pas possible de prévoir une réserve d’électricité ? Non, il n’est pas possible de produire davantage d’énergie que la demande à un moment donné. Cela implique qu’il viendra un moment où la consommation (la demande) sera supérieure à la production d’énergie (l’offre). La pénurie a donné lieu au plan de délestage.

Pourquoi n’utilisons-nous pas nos infrastructures alternatives telles que les éoliennes ou les panneaux solaires ? Malheureusement, nous ne pouvons pas avoir recours en permanence à nos sources d’énergie alternatives parce que la production d’énergies renouvelables n’est pas constante. Quand le vent souffle moins ou le soleil brille moins, la production de ces sources est bien plus faible, voire nulle. Il est donc primordial d’apporter notre contribution en nous adaptant et en étant moins gourmands en énergie ! Utilisez des ampoules économiques, faites tourner le lave-vaisselle et la machine à laver pendant les heures creuses et adoptez toute une série d’autres gestes du même type…