Plaque d'immatriculation personnalisée

Plaque d'immatriculation personnalisée

Il n’est plus rare de croiser une voiture arborant une plaque d’immatriculation personnalisée. Comment faire personnaliser la vôtre et toutes les combinaisons sont-elles permises ? Où en faire la demande ?

Vous trouverez ci-dessous les informations suivantes :

Qu’est-ce qu’une plaque d’immatriculation personnalisée ?

Il s’agit d’une plaque d’immatriculation personnelle pour laquelle vous pouvez choisir une combinaison. Vous ne pouvez évidemment pas y inscrire tout ce que vous voulez ; vous devez respecter certaines règles. La plaque comporte toujours neuf emplacements, dont un imposé pour le sceau en relief de la DIV, par lequel débute désormais chaque plaque personnalisée. Vous disposez donc de huit emplacements pour créer une combinaison.

La personnalisation est autorisée pour les voitures, les remorques, les motos et les ancêtres. Les plaques de vélomoteurs, quadricycles légers, taxis, véhicules de location avec chauffeur, les plaques commerciales, de véhicules agricoles ou forestiers (G), ainsi que les plaques d’immatriculation temporaires et de transit, ne peuvent pas être personnalisées.

Quelles sont les combinaisons autorisées ?

La combinaison de votre plaque d’immatriculation est soumise à plusieurs règles. Elle ne peut pas contenir uniquement des chiffres, sauf si le véhicule était déjà immatriculé avant le 1er janvier 1954. À cette exception près, la combinaison doit toujours comporter au moins une lettre. Les lettres sont séparées des chiffres par un tiret, qui peut aussi séparer des groupes de lettres ou de chiffres et qui occupe la place d’un caractère.

Combinaisons non autorisées :

  • Pour éviter toute confusion avec les plaques d’immatriculation européennes classiques, la combinaison ne peut pas comporter :
    • 3 lettres suivies de 4 chiffres (ex. : BEN-4444) ;
    • 4 lettres suivies de 3 chiffres (ex. : AXEL-333) ;
    • 3 chiffres suivis de 4 lettres (ex. : 007-BOND) ;
    • 4 chiffres suivis de 3 lettres (ex. : 2014-BEL) ;
  • A-0 et A-999999 (réservé aux ministres fédéraux, ministres d’État, hauts magistrats, gouverneurs provinciaux et chefs de cabinet) ;
  • E-0 et E-999999 (réservé aux ministres régionaux et chefs de cabinet) ;
  • P-0 et P-999999 (réservé aux parlementaires) ;
  • De tirets non séparateurs ou tirets de séparation consécutifs (ex. : -C- -130 ou -SIR-) ;
  • Les lettres isolées « CD », afin d’éviter la confusion avec les plaques des corps diplomatiques (ex. : CD-AA-123) ;
  • Les lettres W, X, Y ou Z suivies d’une lettre, de deux chiffres, puis de trois lettres (ex. : WA-14-AAA) ou vice versa, pour éviter la confusion avec les plaques temporaires de courte durée, d’exportation et les plaques commerciales du secteur professionnel de l’automobile ;
  • Les lettres TX et TL, pour éviter la confusion avec les plaques de taxi encore en circulation au format TXX-111 ;
  • La lettre B suivie de trois chiffres et d’une lettre (conflit avec les plaques des militaires belges stationnés en Allemagne).

Combien coûte une plaque d’immatriculation personnalisée ?

La réservation d’une inscription personnalisée vous coûtera 1000 euros. Pour la production et la livraison via Bpost, vous devrez vous acquitter de 30 euros supplémentaires auprès du facteur.

Depuis décembre 2015, le prix d’une plaque d’immatriculation personnalisée était passé de 1000 à 2000 euros. Vu la baisse d’intérêt conséquente, le nombre de demandes ayant diminué de 100 à 200 par mois, la plaque personnalisée est revenue à son prix initial de 1000 euros le 4 décembre 2017.

Comment demander une plaque d’immatriculation personnalisée ?

  • 1re étape : consultez le site web du SPF Mobilité et transports. La rubrique « ma voiture, ma plaque », vous permet de vérifier la disponibilité d’une combinaison. Vous pouvez également contacter directement la DIV.
  • 2e étape : si la combinaison est autorisée, vous devez télécharger le formulaire de demande pour la réservation de votre plaque personnalisée, puis le compléter et le signer.
  • 3e étape : présentez-vous ensuite au guichet de la DIV avec votre formulaire de réservation. Une fois toutes les formalités accomplies au guichet, vous pourrez payer immédiatement par Bancontact ou endéans les 10 jours qui suivent par virement bancaire.
  • 4e étape : vous disposez d’un délai de 5 mois pour introduire une demande d’immatriculation du véhicule mentionné sur le formulaire de réservation, avec mention de l’inscription personnalisée du titulaire.
La combinaison réservée ne peut pas être utilisée pour l’immatriculation d’un autre véhicule ou par un titulaire différent.