Souscrire assurance srd pour votre prêt hypothécaire

Souscrire assurance srd pour votre prêt hypothécaire

Vous projetez d’acheter une maison ou un appartement ? Vous vous êtes donc sans doute rendu(e) dans plusieurs banques afin de savoir si vous pouviez obtenir un prêt. Si la banque est d’accord de vous en octroyer, il est recommandé de considérer une assurance solde restant dû.

Vous trouverez ci-dessous les informations suivantes :

Qu’est-ce qu’une assurance solde restant dû ?

Lorsque vous contractez un prêt hypothécaire, vous pouvez décider si vous voulez également souscrire une assurance solde restant dû. Une assurance solde restant dû n’est pas obligatoire, mais fortement recommandée.

L’assurance solde restant dû vous protège vous et votre partenaire ou tout autre héritier en cas de décès inopiné avant que le montant prêté ne soit intégralement remboursé.

Elle garantit en effet le remboursement du montant assuré ou une partie de celui-ci si vous décédez avant que le prêt ne soit intégralement remboursé.

Quel pourcentage vaut-il mieux choisir pour l’assurance ?

Il existe 3 options relatives à l’assurance solde restant dû :

La couverture 50 % + 50 %

Vous pouvez opter pour la répartition 50/50, ce qui signifie que vous couvrez 50 % du montant emprunté et votre partenaire les 50 % restants. Dans le cas où l’un de vous deux décède, vous ou votre partenaire devra encore rembourser la moitié du montant restant à la banque. L’autre moitié sera remboursée par l’assurance solde restant dû.

La couverture 100 % + 100 %

Vous pouvez également choisir la couverture 100 % + 100 %. Cela signifie qu’aussi bien votre partenaire que vous-même êtes couverts à 100 %. Si l’un de vous deux décède soudainement, le montant restant du prêt sera remboursé intégralement par la banque. Le prêt sera alors entièrement amorti.

Couverture sur mesure

Une autre option consiste à choisir une couverture personnalisée. L’institution financière va étudier, en consultation avec les emprunteurs, quel pourcentage est le plus adapté à vos besoins. Ce pourcentage dépendra du revenu, des coûts des autres crédits, des réserves d’épargne...