Qu’est-ce qu’un usager faible??

Un usager faible est un individu qui ne conduit pas de véhicule à moteur. Mais que se passe-t-il lorsque cet usager faible est victime ou responsable d’un accident??

Qui qualifie-t-on d’usager faible ?

Toute personne qui fréquente la voie publique sans faire usage d’un véhicule à moteur est un usager faible. Les piétons, les cyclistes, les personnes en fauteuil roulant, les cavaliers, les individus en trottinette, etc.

L’usager faible bénéficie de ce statut même lorsqu’il n’est pas sur la route. Si un véhicule effectue une sortie de route avant de percuter et de blesser un piéton alors qu’il se trouve sur le trottoir, ce piéton est toujours considéré comme un usager faible.

Que se passe-t-il lorsqu’un usager faible est victime d’un accident ?

L’usager faible recevra une indemnité de l’assurance auto du véhicule à moteur responsable de l’accident. Cette indemnité couvre les dommages corporels et matériels occasionnés. Même en cas d’accident en tort. Vous recevrez donc une indemnité en vue de couvrir vos frais médicaux, les dommages occasionnés à vos vêtements, etc. En cas de décès, cette indemnité sera versée à vos héritiers.

Que se passe-t-il lorsqu’un usager faible est responsable d’un accident ?

En tant qu’usager faible, vous bénéficiez toujours d’une indemnité en cas d’accident. Que vous soyez en tort ou non. Mais si vous êtes à vélo et que vous causez un accident en tort, vous ne recevrez pas de dédommagement pour les dégâts occasionnés à votre deux-roues.

Nous vous conseillons d’ailleurs de contracter une assurance familiale. Si vous endommagez un véhicule, par exemple avec votre vélo, lors d’un accident en tant qu’usager faible, votre assurance familiale interviendra pour couvrir les frais y afférents.

Que faire si le véhicule n’est pas assuré ?

Si le véhicule n’est pas assuré, le Fonds commun de garantie belge interviendra afin de couvrir les dommages.

Vous pourrez également faire appel à votre assurance protection juridique (si vous en avez contracté une). Cette assurance vous permettra de défendre vos intérêts en qualité d’usager faible. Si vous ne parvenez pas à un accord à l’amiable, elle interviendra afin de couvrir les éventuels honoraires d’avocat ainsi que les frais de justice. Enfin, elle couvre les frais liés au travail de spécialistes tels que des médecins et des experts.