Qu’est-ce qu’une assurance au premier risque ?

Qu’est-ce qu’une assurance au premier risque ?
Vous avez peut-être déjà entendu parler de l’assurance au premier risque, sans savoir exactement de quoi il s’agit.

Simulez le prix de votre assurance incendie

Vous trouverez dans cet article les informations suivantes :

Que signifie au premier risque ?

Lorsque vous déterminez vous-même la valeur assurée, vous vous couvrez au premier risque. Cela signifie qu’en cas de sinistre, la compagnie d’assurances limitera son intervention au montant que vous avez indiqué.

Exemple

La valeur de reconstruction de l’habitation s’élève à 300 000 euros. Or, vous avez assuré le bâtiment au premier risque pour 200 000 euros.

Si le montant du sinistre s’élève à 100 000 euros, la compagnie d’assurances vous versera 100 000 euros.

En cas de perte totale et si la reconstruction coûte 300 000 euros, la compagnie d’assurances vous indemnisera à hauteur de 200 000 euros et vous devrez assumer les 100 000 euros restants.

Comment déterminer vous-même la valeur assurée ?

Si vous ne souhaitez pas utiliser de grille d’évaluation, vous pouvez vous baser sur les explications qui suivent pour déterminer vous-même la valeur assurée.

Propriétaire du logement

En tant que propriétaire, vous devez disposer d’un capital suffisant pour la reconstruction de votre habitation en cas de sinistre. Vous devez donc connaître sa valeur de reconstruction. Vous devez assurer la valeur de reconstruction, totale ou partielle, compte tenu ou pas d’un capital éventuel que vous pourrez ou serez disposé(e) à supporter en cas de sinistre. L’assureur vous paiera alors le montant couvert en cas de sinistre pour la reconstruction de votre habitation.

Locataire du logement (règle générale)

Le risque locatif est la valeur pour laquelle un locataire est responsable à l’égard du bailleur suite à un dommage occasionné au bien loué. Le locataire doit indemniser le propriétaire selon la valeur réelle du bien, à savoir la valeur de reconstruction diminuée du taux de vétusté du logement. La vétusté varie en fonction de l’ancienneté, de la qualité et la fréquence d’entretien et de l’utilisation qui est faite des lieux. Si le propriétaire paie un montant supérieur pour la reconstruction du bien, c’est lui qui supportera la différence.

Locataire du logement (bâtiment entier)

Si vous êtes l’unique occupant(e) du bâtiment, vous devez assurer la totalité du bâtiment pour sa valeur réelle (valeur de reconstruction diminuée de l’usure).

Locataire du logement (bâtiment partiel)

Tout locataire est responsable pour son appartement et pour les parties communes au prorata de la superficie de son appartement par rapport à celle de l’ensemble de l’immeuble. En tant que cooccupant, vous devez déterminer la valeur de l’appartement loué comme suit : (loyer annuel + charges) x 20. Les frais de consommation de chauffage, d’eau, de gaz et d’électricité ne sont pas comptabilisés dans les charges.

Risquez-vous la sous-assurance en déterminant vous-même la valeur assurée ?

Avec une couverture au premier risque, le capital ne doit pas correspondre à la valeur réelle du bien.

Vous ne devez toutefois pas vous inquiéter quant à une sous-assurance éventuelle du bâtiment qui entraînerait l’application de la règle de proportionnalité. Il vous est impossible d’indiquer sur notre site web un montant à assurer inférieur aux « capitaux minimum pour lever la règle de proportionnalité » requis par les compagnies d’assurances. Vous avez ainsi toujours la certitude de bénéficier d’une « couverture au premier risque » lorsque vous indiquez vous-même la valeur du bâtiment.