Préparer sa voiture pour l’hiver

Préparer sa voiture pour l’hiver

Températures, gel et givre. Vous trouverez ci-dessous des conseils utiles pour préparer votre voiture pour affronter l’hiver et pour éviter les problèmes (de démarrage).

Vous trouverez ci-dessous les informations suivantes :

Conseils pour préparer votre voiture pour l’hiver

Batterie : les batteries fonctionnent moins bien en hiver en raison des basses températures. Par conséquent, la batterie est souvent à l’origine des problèmes de démarrage de votre voiture. Un bon contrôle de l’état de la batterie est dès lors toujours nécessaire avant la première vague de froid.

Comment vérifier vous-même l’état de votre batterie ? Si vous possédez un acidimètre, vous pouvez facilement vérifier si la batterie doit encore être rechargée. Si nous n’en avez pas, vous pouvez toujours vous fier à votre bon sens et à l’état des phares. Si vous remarquez que la lumière de ceux-ci s’affaiblit (pendant que la radio et la climatisation sont allumées) ou que votre batterie se décharge plus rapidement après que vous l’ayez rechargée, vous pouvez en déduire que votre batterie va bientôt devoir être remplacée.

Couche de cire : une bonne couche de cire protège la carrosserie de votre voiture. Appliquez une épaisse couche de cire sur votre voiture au début de l’hiver (en particulier avant la période de gel) afin de protéger votre véhicule.

Caoutchoucs des joints des portières, du coffre... : graisser légèrement les caoutchoucs des joints de vos portières, du coffre et du capot avec du lubrifiant (spray à base de silicone ou talc) réduit le risque de blocage.

Essuie-glaces : si le caoutchouc de vos essuie-glaces est usé, remplacez-le le plus rapidement possible, et ce pour votre sécurité.

Liquide de refroidissement et antigel : vérifiez le liquide de refroidissement du moteur et l’efficacité de l'antigel (achetez de l’antigel efficace jusqu’à - 30°).

Vitres : nettoyez l’intérieur des vitres avec un chiffon et un peu de shampooing pour ralentir la formation de buée.

Liquide lave glace et antigel : vérifiez le liquide lave glace. Remplissez-le si nécessaire et ajoutez de l’antigel. Pensez surtout à le faire avant la première vague de froid.

Câble de démarrage et de remorquage : équipez votre voiture de ces câbles et veillez bien à ce qu’ils soient adaptés à votre voiture.

Pneus : contrôlez régulièrement la profondeur des sculptures de vos pneus. La profondeur minimale légale d’un pneu est de 1,6 mm, mais en hiver, vous avez vraiment besoin d’un minimum de 3 à 4 mm. N’oubliez pas non plus de vérifier la pression de vos pneus. Plus la température extérieure est basse, plus la pression l’est également. Exemple : si la pression des pneus est de 2,0 bar à 20 ° C, elle est de 1,8 bar à 0 ° C. En hiver, vous pouvez donc augmenter la pression des pneus de 0,2 bar.

Pneus hiver : si vous partez en voyage, vérifiez à l’avance auprès de votre assurance auto si vous avez besoin de pneus hiver.

Freins : contrôler vos freins est un indispensable. Vos freins peuvent en effet s’user lorsqu’ils doivent continuellement faire face à l’humidité, au sel, à la poussière et aux autres impuretés, augmentant ainsi la distance d’arrêt

Amortisseurs : prenez soin de vos amortisseurs. De bons amortisseurs permettent à votre voiture d’avoir une bonne adhérence à la route. Des amortisseurs à moitié usés augmentent la distance de freinage et diminuent la stabilité dans les virages.

Si vous souhaitez vous protéger contre d’éventuels problèmes de voiture en hiver, n’hésitez pas à consulter nos formules disponibles.

Comment éviter des problèmes avec votre voiture pendant l’hiver ?

Protégez votre batterie : vous ne possédez pas de garage ou de car port, et votre voiture reste donc à l’extérieur durant l’hiver ? Maintenez la batterie de votre voiture à température avec une couverture thermique.

Prévenez le gel des vitres : couvrez toujours le pare-brise et la vitre arrière de votre voiture avec un carton (ou une couverture thermique).

Frottez les vitres de votre voiture avec une pomme de terre coupée en deux. La couche qui se forme empêche ainsi la formation de gel.

Protégez vos essuie-glaces : mettez toujours vos essuie-glaces sur le carton (ou la couverture thermique) lui-même placé sur votre pare-brise ou votre vitre arrière, ou coincez un bouchon derrière vos essuie-glaces pour le protéger. Vous empêchez ainsi que ceux-ci ne s’accrochent à la vitre.

Ne tirez pas le frein à main : ne tirez pas le frein à main lorsqu’il gèle car celui-ci peut lui aussi geler. Mettez plutôt la première vitesse.

Placez les bons objets dans votre voiture : veillez à toujours y placer un grattoir et un dégivreur de pare-brise à portée de main. Quelques tapis pour pouvoir plus facilement démarrer lorsque votre voiture est dans une neige épaisse, une pelle, une brosse et des gants de travail peuvent toujours être utiles.

Prévoyez une bombe dégivrante : si vous ne parvenez pas à ouvrir vos portières ou votre coffre, une bombe dégivrante peut s’avérer utile. Par ailleurs, un morceau de ruban adhésif sur les serrures peut aussi fonctionner.

Nettoyez régulièrement votre voiture : glace, neige et sel de voirie ne sont pas idéaux pour votre voiture. Prenez dès lors régulièrement le temps de la nettoyer. Attention : si vous l’avez lavée (pendant la période de gel), n’oubliez pas de lubrifier à nouveau les caoutchoucs et les serrures avec du lubrifiant, un spray de silicone ou du talc.

Éteignez les éléments électroniques inutiles au démarrage : les voitures modernes exigent beaucoup de la batterie à cause des nombreuses applications électroniques (éclairage, chauffage de la vitre arrière, radio/navigation, climatisation, sièges chauffants,...). Si vous souhaitez démarrer, éteignez le plus de fonctionnalités possible.

Ne laissez pas votre moteur tourner : c’est une erreur commise par (presque) tout le monde. Démarrez votre voiture uniquement au moment où vous voulez partir ! Si vous laissez le moteur tourner sur place, cela accélère l’usure et ne réchauffe pas beaucoup le véhicule.

Enfoncez la pédale d’embrayage lors du démarrage : lorsque vous démarrez, enfoncez la pédale d’embrayage. De cette manière, le moteur peut tourner plus librement, même en position neutre.

Si vos fenêtres sont embuées, abaissez vos vitres ou allumez la climatisation : si vos fenêtres sont embuées, allumez la climatisation (après avoir démarré la voiture) ou ouvrez les fenêtres des deux côtés de la voiture.

Utilisez vos phares pour réchauffer votre batterie : si vous ne parvenez pas à démarrer immédiatement, essayez d’allumer vos phares pour réchauffer la batterie.

Évitez d’utiliser les phares antibrouillard : n’utilisez vos phares antibrouillard qu’en cas de nécessité. Ceux-ci sont en effet très énergivores.

Limitez les trajets courts : n’oubliez pas que plusieurs trajets courts sont beaucoup plus préjudiciables pour votre batterie que de longs déplacements.

Si vous avez tout de même réussi à remettre en marche une batterie déchargée, promenez-vous en voiture durant environ 20 à 40 km (de préférence sur l’autoroute).

Conseils supplémentaires pour protéger votre voiture 

Conduisez de manière défensive : ne jouez pas les héros sur la route et certainement pas par des conditions hivernales. Gardez à l’esprit les conseils suivants : maintenez une distance suffisante, anticipez, conduisez de manière suffisamment défensive, limitez l’utilisation des pédales d’accélérateur, de frein et d’embrayage, ne donnez pas de coups de volant brusques, évitez un régime élevé...

Évitez de freiner brusquement : ce conseil rejoint celui qui précède, mais il est tellement important que nous avons jugé bon de le mentionner séparément. Freiner brusquement conduit très souvent à des dérapages et glissements (inattendus), avec pour conséquence des dommages au véhicule (ou pire).

Testez brièvement l’état de la route : essayez de voir si la route est glissante en roulant à une vitesse peu élevée sur une route déserte. Ainsi, vous êtes conscient de l’état de la route et des dangers y afférents pour vous-même, pour les autres conducteurs et pour votre voiture.

Diesel, Diesel d’hiver et Essence

Les problèmes liés à la batterie de la voiture surviennent aussi bien sur les voitures diesel que les voitures essence. Vous possédez une voiture avec un moteur diesel ? Tenez compte de ces quelques conseils.

Utilisez du diesel d’hiver : utilisez toujours du diesel d’hiver (en principe disponible à partir d’octobre), sinon la paraffine présente dans le diesel se solidifiera, entraînant alors des obstructions. Le diesel d’hiver contient moins de paraffine (idéal pour les températures jusqu’à - 20 °C).

Remplacez votre filtre à carburant : remplacez éventuellement le filtre à carburant. En raison des températures basses, des petites particules d’eau peuvent (dans le cas du diesel) geler au niveau du filtre à carburant. Cela empêche alors son bon fonctionnement.

Évitez la prolifération des bactéries dans votre réservoir de carburant : il est vrai que cela s’applique moins aux voitures, mais veillez à empêcher la prolifération des bactéries dans votre réservoir de carburant. Changements de température, endroits plus sombres, stockage long (un hiver complet) et mauvaise étanchéité de l’orifice de remplissage du carburant font en sorte que de l’humidité ou de la condensation se forme dans les réservoirs de carburant. Un excès d’humidité réduit l’effet lubrifiant du diesel et entraîne alors une croissance bactérienne. Il faut essayer d’empêcher que cela se produise avant que les bactéries n’obstruent le filtre à carburant et que le moteur ne puisse alors plus tourner. Une voiture qui roule régulièrement pendant l’hiver n’en ressent (en principe) pas l’effet néfaste car il y a un débit suffisant du carburant.