Assurance d'attente hospitalisation

Assurance d'attente hospitalisation

Saviez-vous que 45 % de la population belge disposent d'une assurance hospitalisation complémentaire via l'employeur ? Mais que se passe-t-il en cas de licenciement, de changement d'employeur ou de départ à la retraite ? Dans pareil cas, vous souhaitez malgré tout continuer à bénéficier des couvertures que vous offre l'assurance hospitalisation complémentaire via votre employeur ? Avez-vous dès lors déjà pensé à une police d'attente ? Vous évitez ainsi de lourds frais médicaux, mais avant tout l'augmentation de la prime de l'assurance hospitalisation. Une police d'attente vous met à l'abri d'un refus de vous assurer.

Qu'est-ce qu'une police d'attente ?

Une police d'attente est une assurance qui veille à ce que vous puissiez prolonger les conditions de l'assurance hospitalisation (collective) via votre employeur, sans augmentation de prime ni possibilité de refus de la part de l'assureur pour des raisons de santé. En résumé, si vous bénéficiez d'une assurance hospitalisation complémentaire via votre employeur, une police d'attente vous offre les garanties suivantes :

  • Votre assurance hospitalisation existante peut être convertie en une assurance hospitalisation individuelle chez l'assureur auprès de qui vous avez souscrit une police d'attente.
  • Vous ne devez pas payer de prime plus élevée car vous avez acquis une ancienneté depuis que vous avez commencé à cotiser. La prime est de ce fait calculée sur la base de l'âge que vous aviez lorsque vous avez souscrit la police d'attente. On ne tient donc pas compte de l'âge que vous avez au moment où vous transformez l'assurance hospitalisation collective via votre employeur en assurance hospitalisation individuelle.
  • Lorsque vous passez à une assurance hospitalisation individuelle, votre assureur ne peut pas refuser de vous assurer pour des raisons de santé. Vous avez en effet rempli – ou non – un questionnaire médical pour l'acceptation de la police d'attente lorsque vous y avez souscrit.

Faites en sorte que votre assurance hospitalisation via votre employeur se poursuive et évitez ainsi des primes encore plus élevées ou un refus. Pensez à l'avenir et à votre santé. Après tout, vous ne rajeunissez pas avec le temps. Plus vous avancez en âge, plus la prime est élevée et plus vous courez le risque d'essuyer un refus de l'assureur si vous voulez souscrire une assurance hospitalisation complémentaire. Voici un exemple concret.

Quand pouvez-vous y faire appel ?

Comme indiqué ci-dessus, une police d'attente vous garantit de ne pas avoir à payer une prime nettement supérieure ni d'essuyer un refus de la part de l'assureur. Tout au long de votre carrière, vous avez peut-être bénéficié d'avantages extralégaux comme une assurance groupe, encore appelée assurance hospitalisation collective. Mais que se passe-t-il si vous changez d'employeur ou si vous perdez votre emploi ? Pourquoi contracter une police d'attente et quand pouvez-vous y faire appel ?

  • Lorsque vous prenez votre (pré)pension, vous avez déjà atteint un certain âge. Si vous attendez ce moment-là pour souscrire une assurance hospitalisation complémentaire (sans avoir contracté une police d'attente), votre prime sera nettement plus chère. Il se peut en outre que l'assureur en question ne vous accepte plus, pour des raisons de santé.
  • Si vous quittez l'entreprise ou êtes licencié. L'assurance hospitalisation via votre employeur s'arrête alors automatiquement. La seule solution, si vous voulez bénéficier des mêmes avantages, est de souscrire vous-même une assurance hospitalisation. Pourquoi ? Parce que les frais médicaux ne font qu'augmenter et que votre assurance maladie obligatoire n'intervient que pour un montant limité. Souscrivez une police d'attente afin d'éviter de lourds frais d'hôpitaux, mais avant tout de ne pas avoir à payer une prime nettement supérieure ni d'être refusé par l'assureur. Vous garantissez ainsi la continuation de votre assurance hospitalisation.
 

Qui peut y faire appel ?

Quiconque bénéficie d'une assurance hospitalisation complémentaire via son employeur. Plus tôt vous souscrivez une police d'attente, plus la prime sera faible lorsque vous transformerez l'assurance hospitalisation collective de l'employeur en une assurance hospitalisation individuelle. Bref, si vous contractez dès maintenant une police d'attente, vous en serez récompensé plus tard par une prime inférieure et la certitude de pouvoir encore souscrire une assurance hospitalisation (auprès de l'assureur de votre police d'attente). Attention : il n'est pas nécessaire de souscrire votre police d'attente auprès du même assureur que votre assurance hospitalisation collective. Vous pouvez donc parfaitement souscrire votre police d'attente auprès de l'assureur de votre choix, même si l'assurance hospitalisation via votre employeur est souscrite chez un autre.

Par ailleurs, certains assureurs, dont par exemple DKV, offrent également cette possibilité à leurs clients existants. Ceux qui ont déjà contracté une assurance hospitalisation individuelle auprès de l'assureur en question peuvent également souscrire une police d'attente et ainsi geler leur âge d'entrée(*). Ils peuvent transformer leur assurance hospitalisation individuelle en police d'attente s'ils peuvent subitement bénéficier d'une assurance hospitalisation collective via leur employeur ou s'ils déménagent à l'étranger pour plus de 3 mois.