Questions sur votre assurance incendie

Vous avez une question sur votre assurance incendie ? Trouvez la réponse ici.

  • Que dois-je faire si j’ai des dégâts d’eau ?

    Même lorsque vous prenez des précautions suffisantes, des dégâts des eaux peuvent survenir. Si tel est le cas, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous pour une demande d’indemnisation correcte :

    • Prendre des photos des dommages comme preuve
    • Remplir le procès-verbal pour les dégâts des eaux ou un compte rendu détaillé de la situation
    • Remplir le formulaire de déclaration avec le tiers si un tiers est impliqué
    • Envoyer la déclaration du sinistre à votre compagnie d’assurance incendie, les photos et les factures des éventuelles réparations
    • Ne jamais faire faire de réparations avant d’avoir l’accord de votre assureur. Le colmatage de la fuite est bien sûr autorisé, la démolition et le remplacement de votre sol peut par contre poser problème si l’assurance n’est pas convaincu du dommage

     

  • Que faire en cas de dégâts causés par une tempête ?

    Les dommages causés par une tempête peuvent arriver à n’importe qui. Si vous en êtes victime, vous pouvez suivre les étapes ci-dessous pour un règlement adéquat du sinistre :

    • Prenez des photos des dommages comme preuve
    • Évitez d’autres dommages en prenant les mesures nécessaires
    • Faites un rapport détaillé de la situation (le cas échéant, avec des tiers)
    • Envoyez le plus rapidement possible à votre assureur le rapport de sinistre et les photos du sinistre
    • Demandez des devis pour la réparation et la livraison à l’assureur
    • Faites réparer les dommages dès que l’assureur a donné son accord
    • Envoyez toutes les factures à votre assureur afin qu’il puisse déterminer votre indemnité
  • Qu’est-ce qu’une assurance au premier risque ?

    Lorsque vous déterminez vous-même la valeur assurée, vous vous couvrez au premier risque. Cela signifie qu’en cas de sinistre, la compagnie d’assurances limitera son intervention au montant que vous avez indiqué.

    Exemple

    La valeur de reconstruction de l’habitation s’élève à 300 000 euros. Or, vous avez assuré le bâtiment au premier risque pour 200 000 euros.

    Si le montant du sinistre s’élève à 100 000 euros, la compagnie d’assurances vous versera 100 000 euros.

    En cas de perte totale et si la reconstruction coûte 300 000 euros, la compagnie d’assurances vous indemnisera à hauteur de 200 000 euros et vous devrez assumer les 100 000 euros restants.

  • En quoi consiste la règle proportionnelle ?

    La règle proportionnelle est appliquée de la manière suivante : montant du dommage x valeur assurée / valeur à assurer

    Concrètement :

    Vous avez acheté une maison de 200 000 euros. Un jour, une tempête occasionne des dégâts importants à votre bâtisse à hauteur de 50 000 €. En examinant votre dossier, votre maison semble en fait avoir une valeur réelle s’élevant à 250 000 euros. Vous avez en effet oublié d’informer l’assureur de différents travaux de rénovation il y a quelques années.

    Dans ce cas, vous êtes donc sous-assuré car la valeur assurée (200 000) est inférieure à la valeur réelle (250 000) de la maison. L’assureur fait alors appel à la règle proportionnelle. Vous ne recevrez pas 50 000 €, mais 50 000 x (225 000/250 000) = 45 000 €

  • Qu’est-ce que la réparation en nature ?

    Si les dommages causés à votre bâtiment sont couverts, vous pouvez opter pour une réparation en nature. En cas de sinistre, la compagnie d’assurance enverra des professionnels sur place pour réparer les dommages. Vous pouvez aussi toujours opter pour une compensation financière pour faire réparer les dommages par les professionnels de votre choix.

    Vous bénéficiez d’un certain nombre d’avantages lorsque vous optez pour une réparation en nature :

    • Vous n’avez pas besoin de trouver vous-même un professionnel pour le devis et la réparation
    • Vous ne devez pas avancer quoi que ce soit
    • Vous ne payez pas de franchise
    • Votre sinistre est traité plus rapidement
  • Souscrire une assurance habitation pour un kot étudiant ?

    Dans la plupart des cas, un kot est compris dans l’assurance habitation de votre maison (résidence principale). Veillez à bien vous renseigner auprès de votre assureur incendie.